Affolant…

Je vis des journées très chargées au labo.
Depuis aout où j’ai fait mes premiers pas
dans ce nouveau domaine professionnel,
les évènements sanitaires ont pris de l’ampleur,
rendant la situation anxiogène dès que l’on écoute les informations.
Si j’ai voulu démarrer au plus vite mes nouvelles fonctions,
c’est que je redoutais la deuxième vague
et je voulais être à l’aise avec le fameux test PCR.

Je peux vous dire que je vois de tout
parmi les patients qui viennent se faire dépister.

En aout, la majorité des personnes venant au labo
se faisait dépister pour obtenir le fameux SESAME
exigé par les compagnie aériennes
afin de prendre l’avion et partir en vacances.

Puis il y a eu la rentrée de septembre
et très vite, la patientèle a évolué:
-Les personnes revenant de vacances voulant se rassurer de ne pas avoir été contaminées ont très vite laissé la place aux
patients dont les employeurs exigeaient un test pour redémarrer l’activité en présentiel dans les entreprises,
-Beaucoup de jeunes qui avaient joué à ‘bas les masques’
pendant leurs vacances découvraient
que ce n’était pas un jeu sans conséquences…

A chaque patient, je pose quelques questions
pour compléter la fiche de renseignements.
je demande la raison du dépistage et si il y a des symptômes.
9 fois sur 10, on me répond: cas contact collègue/ amis ou famille.
Quant aux symptômes ils sont aussi variés que farfelus!
Beaucoup me récitent le pack habituel: Nez qui coule, fatigue.
Je suis beaucoup plus inquiète quand on me parle
de courbatures, de diarrhées,
de fièvre carabinée ou de la perte du gout/de l’odorat.

Je dépiste des familles entières,
je partage l’inquiétude ou la tristesse quand on me dit qu’un
proche est hospitalisé ou décédé du Corona virus,
même si je ne le connais pas.
Je m’affole de voir la file d’attente devant le labo le matin.
Plus de 40 personnes attendent alors que le labo est encore fermé.

Je la vis au quotidien cette deuxième vague.
La semaine passée,
sur 150 prélèvements réalisés en une journée,
dans notre laboratoire

16% sont revenus positifs.
C’est alarmant.
la pandémie galope rien ne l’arrête!

Alors restons vigilents,
lavons nous les mains SOUVENT,
désinfectons les éléments que nous touchons tous machinalement
et que nous partageons quotidiennement
(robinets évier/lavabo/douche), poussoir de chasse d’eau,
interrupteur, poignées de portes/de frigo, trousseaux de clés,
télécommande, clavier d’ordinateur, téléphone…
portons nos masques lorsque l’on est en collectivité,
évitons les contacts, les regroupements…
la santé avant tout!

Je vous dis à bientôt!
Esperluette.

49 réflexions sur “ Affolant… ”

  1. C’est très anxiogène , alarmant ….
    C’est la hantise de tout à chacun d’aller quelque part
    Peur de cotoyer les petits enfants qui ont 21 et 20 qui rencontrent leurs amis
    Que faire sinon de ne plus voir personne
    Bien sûr masque gel et distanciation, mais plus de repas partagé
    C’est la déprime assurée
    Et Noël approche….
    C’est alarmant mais il faut vivre avec
    Prenez soin de vous

  2. Rhoo oui c’est affolant, stressant, anxiogène….Voilà pourquoi je passe du temps dans mon atelier, loin de la télé et de tous ces gens qui ne font pas attention..
    Pour moi, le nettoyage ne change pas, c’est déjà ce que je faisais bien avant toutes ces recommandations.
    Je te souhaite bon courage ainsi qu’à tout le corps médical.
    Bisous belle semaine

  3. Pourquoi ? oui pourquoi les gens n’ont t-il pas pris au sérieux cette pandémie ? que fallait il dire , ou faire de plus ?
    c’est déprimant de voir et écoeurant d’entendre les gens dire cet été qu’il leur fallait absolument partir en vacances….renoncer 1 fois dans leur vie ne valait il pas mieux que de subir des test à répétition?
    Courage à toi, au corps médical. Prends soin de toi.

  4. Je te souhaite bien du courage, certains se croient invincibles surtout sans précaution envers les autres !-
    Je fuis les endroits avec la foule, c’est certain plus de resto/café/grands magasins/salon/voyages, pas de réception chez moi tant pis pour les fêtes, anniversaires je reste en tête à tête avec mon mari et la chance d’habiter la campagne alors les balades sont un grand bonheur. Voir la vie autrement. Bisous

  5. Entendre parler que de ce Covid toute la journée, et trouver la ressource pour se sentir un peu légère , pas facile,; ton travail est anxiogène aussi; j’en sais quelque chose, j’arrête mon métier (IDE) dans 15 jours, cette année aura eu raison de mon désir de continuer, je travaillais en Ehpad
    prends soin de toi, protège toi, bon courage

  6. Allez, courage, nous survivrons aussi à ça …
    Quand on a des enfants, un travail, des activités, la vie continue … on fait attention, on met les masques dans les lieux fermés, on se lave les mains 50 fois par jour … mais on continue à vivre, on continue à faire du sport, on continue à voir la famille et les amis (sans les embrasser, évidemment).
    Mais je me rends compte que la peur est plus du côté des gens qui n’ont pas d’obligation à sortir de chez eux, qui s’enferment, qui regardent cette télévision insensée …
    Dans ma bibliothèque, on reprend doucement les animations, je reçois à nouveau les classes de l’école du village (du coup, je désinfecte les sièges, les tables, les bureaux 3 fois dans la même journée …), on a programmé un cercle de lecteurs (avec masques, of course) et un atelier créatif pour décembre … les gens ont envie de venir, de faire des choses, de voir d’autres personnes …
    Et la semaine prochaine, on se fait tous vacciner contre la grippe !!
    Gros bisous !

  7. J’ai une prise de sang de routine à faire!
    Je passe mon temps à désinfecter, laver !
    Je ne fais plus rien d’autres!
    Si des bêtises, attraper un plat sorti du four(heureusement vide) à mains nues! C’est chaud!!!!!!!!!!!!!!
    Merci à Lisbeï pour son comm positif!
    Bon lundi dans le brouillard!

  8. Malheureusement nous n’allons pas nous en débarrasser aussi facilement de ce maudit virus, il va falloir apprendre à vivre avec et faire les gestes préconisés très sérieusement, fais bien attention à toi, j’espère que le corps médical tiendra le coup, vous êtes tous très méritants, bon courage, bisous.

  9. Cette pandémie n’en a pas fini … et malheureusement avec l’imprudence de nombreuses personnes, elle ne cesse d’augmenter… En Belgique les mesures se durcissent de jours en jours … le confinement est en pour parler :/
    Courage à toi !!! Et surtout prends soin de toi, car tu es en première ligne. Gros bisous

  10. Notre fiston qui travaille aux urgences est malade depuis deux jours, consultation aujourd’hui certainement test, il en voit toutes les nuits et une collègue contaminée à suivre! Il n’est pas chez nous, région parisienne!
    Bone courage, bisous

  11. Les Français ont voulu reprendre une vie normale le 11 mai avec restaurants, sorties en tous genres et vacances……….
    Ils le paient en Octobre et nous font subir à nous, prévoyants, leurs insouciance et égoïsme et c’est très grave.
    Bon courage à toi pour tous ces prélèvements.
    Sylvie

  12. J’aime regarder le journal télévisé pour être au courant de ce qui se passe dans le monde mais c’est vrai que ça commence sérieusement à être angoissant. J’ai été malade moi aussi et ai dû passer un test mais il était négatif …. mais j’ai tout de même eu 39° de fièvre pendant une semaine, ça ne m’était jamais arrivé. C’est affolant de voir que certains ne font toujours pas attention. Courage ma belle Esperluette !! Bisous.

  13. C’est affolant que bon nombre de personnes n’aient toujours pas compris « la dangerosité » du virus, si tu savais ce que j’entends parfois !!!
    Bon courage à toi

  14. Il t’a fallu du courage pour reprendre ton métier dans ces conditions, bravo !
    Mon fils et ma belle fille travaillent tous les deux en Ehpad, et ils doivent se battre chaque jour contre des familles inconscientes qui arrivent , 5 ou 6 et exigent de voir la grand mère, l’embrasser … La direction a même dû, un jour, appeler la police !
    Heureusement il y a des gens comme toi…
    Bisous

  15. Tu as du mérite.. je ne sais si tu arrives à pouvoir vivre sans penser tout le temps à ce coronavirus ..
    un grand merci à toi pour ce que tu fais!
    bon courage .
    je me sens « protégée » chez moi juste avec mes poupettes , le masque avec la maman et tous les autres gestes , laver les mains désinfecter..laver se changer.. mais aussi câliner..
    bonne semaine

  16. Bonjour oui c’est vrais ce que tu dit pour les vacance mon marie a eu hier un problème d’essoufflement et température ce matin j’ais voulue l’emmener au labo je interphone avant on me répond on a tout a rretée on ne fait plus mon mari comméne 81 ans bon il est au dalfadan et cela va un peut mieux bise raymonde

  17. Bon courage à toi pour la suite.
    Ah si les gens avaient eu un peu de jujotte et plus d’empathie, au déconfinement ,nous en serions pas là hélas…. Il n’est pas prêt de disparaitre ce virus (sauf vaccin) et d’autres risquent d’arriver sérieusement dans un futur proche (qu’y-a-t-il sous la banque qui fond, la Sibérie qui se réchauffe etc….) .
    Pour l’instant étant à la retraite tous les deux, nous évitons au maximum les endroits publics mais impossible de ne pas voir nos enfants (pas de bises, pas de calins), surtout nos petites.
    Bises
    violine

  18. Merci d’avoir rejoint les forces de combats, celles qui nous aident à nous rassurer et à nous informer. J’ai l’impression que vous êtes dépassés par les évènements, la vitesse de propagation et l’ignorance de certains. Je vous souhaite beaucoup de courage, à toi et à tous tes collègues !

  19. Prend soin de toi surtout , pense à te reposer par moments !
    ça reprend une ampleur qui fait peur !!!!

    Merci à toi et plein de courage et d’ondes positives !
    bisous
    nelly Yllen

  20. Je te souhaite beaucoup de courage et un maximum de prudence! Etant paramédicale également , je côtoie aussi beaucoup de patients et malheureusement certains n’ont pas ou ne veulent pas écouter les recommandations !! Je veux bien comprendre leur liberté mais j’avoue ne pas tolérer leur égoïsme vis à vis d’autrui !! Comme beaucoup j’appréhende ces vacances qui vont encore être le meilleur vecteur du virus !! Je t’embrasse masquée mais avec mon coeur

  21. Bien avant la Covid, je passais pour une maniaco-maniaque
    ban ouais… l’hiver ça allait j’avais mes gants, l’été beaucoup se posaient la question à savoir si je n’étais pas atteinte de la lèpre avec mon p’tit mouchoir en papier pour tenir les poignées de porte, appuyer sur les boutons de l’ascenseur… si on savait que cela fait longtemps que je « pschit-pschit » mes roues de caddie avant d’entrer chez moi, que je vide tout ce qui se peut dans des bocaux ou alors je passe un chiffon d’eau vinaigrée sur le reste qui doit atterrir dans le frigo…
    quant au lavage des mains, chez moi ce serait presque un toc…
    je me suis rendu compte que les gens étaient sales pour rester polie… et le mot est faible !
    devant l’inconscience et la même file d’attente devant les deux labos de ma commune… si je pouvais aller vérifier sur leur compte fesse de bouc à une grande majorité de personnes s’ils ne participaient pas aux festivités estivales agglutinés dans les bars, ou étalés à touche touche sur les plages…
    alors de l’autre côté de la barrière où tu te trouves, tu es aux premières loges pour comptabiliser le laxisme de la population et l’amateurisme des gouvernants…
    je sors moins, ou alors très très vite, je stresse de plus en plus à redouter un confinement plus strict que le précédent… mais le pire, j’angoisse à l’idée qu’un abruti me refile ce foutu virus car je suis interdite d’antibiotique et que je fais partie des personnes très vulnérables…
    que l’on compatisse sur ton sort, je crois que cela te fait une belle jambe, ce que tu voudrais c’est que les gens soient plus obéissants !
    te souhaiter bon courage et surtout être vigilante pour ne pas être contaminée !!!

  22. Mon Dieu, que tu as raison… Si tout le monde pouvait t’écouter, ce serait le pied ! Vaut mieux quelques semaines de contraintes et retrouver pleinement la liberté ensuite, avec tous nos proches et la santé.
    Bon courage à toi !

  23. Bon courage à toi….
    Parfois on me traitait de « folle dingo » avec le lavage des mains !! Maintenant ces personnes s’aperçoivent combien c’est important…
    Je porte toujours le masque en dehors de la maison mais je croise bon nombre de gens de tous les âges qui ne le porte pas ou avec le nez on couvert ou bien le masque sous le menton.. ! Quant à la distanciation certains ne savent pas ce que ça veut dire certainement car dans les magasins c’est bien souvent que des bras me passent sous le nez pour attraper un truc (des fois qu’il n’y en aurait plus… et ce même si le rayon est plein…ou bien parce que on ne peut pas attendre 2 secondes que l’autre se serve…) Bref, les gens sont assez indisciplinés.. Perso je le suis avec mes enfants et ma petite-fille, impossible de ne pas les embrasser…
    Bizzz

  24. Tu as repris ton métier dans une période bien difficile! Ici c’est la campagne, on respecte les gestes barrière mais sans trop de stress. Je ne culpabilise pas d’être partie en vacances cet été, il y a beaucoup d’endroits en France où on n’est pas serré comme des sardines. J’ai repris le sport en salle, avec les nouvelles réglementations. Le plus dur est bien sûr de ne plus pouvoir serrer les gens qu’on aime dans les bras, les embrasser… Les vacances de la Toussaint arrivent, et enfants et petits enfants avec… Le risque zéro n’existe pas, je vais rester vigilante mais ne pas paniquer, la vie doit continuer, il faut garder le moral.
    Bisous, Emmanuelle, prends soin de toi.

  25. tu as repris ton ancien métier dans une période difficile ! il en faut du courage pour tenir ! moi je suis secrétaire médicale dans des consultations d’anesthésistes et bien là aussi les personnes sont affolées car ils n’ont plus de place pour faire le test PCR obligatoire pour les interventions ! quelle panique pour tout le monde et de la fatigue aussi ! bon courage à toi ! bisous

  26. Médicaux para-médicaux sont sur le front, pas facile.
    Gestes barrières à privilégier pour essayer d’avoir un peu de vie sociale, ce n’est pas toujours évident.
    Nous avons repris les répétitions de chorale, visière ou masque, distanciation (on n’entend pas trop les autres pupitres) et surtout une baisse de plus de 50% des effectifs, mais on a plaisir à se retrouver.

  27. Je viens seulement de voir ton post, c’est vrai que ça revient vite et cet hiver ça risque d’être terrible avec les grippes, les pneumopathies et la covid par dessus. Mes collègues me disent qu’elles sont toutes épuisées, les services sont déjà pleins, c’est l’appréhension à l’hôpital !! Tu es une héroïne de la nation, bravo à toi !! Gros bisous de loin. Math

  28. Oh ma chère Esperluette je vois seulement ton mail, prends bien soin de toi – courage dans cette période super difficile pour vous le personnel soignant – je pense à toi et t’envoie plein d’ondes positives – gros bisous

  29. Merci de rappeler toutes les mesures d’hygiène nécessaires en ce moment. Malheureusement, la crise sanitaire est toujours là. Nous devons être prudents. Bon courage et prends soin de toi.

  30. Je comprends ce que tu écris…
    Dans notre école nous sommes très vigilants : nous désinfectons tous le matériel partagé ! Photocopieuses, téléphone, massicot, interphone. Nous mangeons sans masque évidemment mais dès la dernière bouchée avalée, on remet l’équipement !
    Quand des amis viennent chez nous, nous mettons notre masque…
    Et on espère que ça va vite se passer !
    Bisous !*
    SandRyne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.